Une monnaie libre existe !

Qu’est ce qu’une monnaie libre ?

De la monnaie est créée en permanence dans la zone euro, celle que vous utilisez tous les jours.

Comment est créée cette monnaie? Quelle quantité est en circulation? A quel rythme elle augmente? Qui a accès à cette création? Que représente cette augmentation par rapport à la masse totale de monnaie en circulation?

Il y avait en 1998, 4300 milliards d’euros en circulation, il y en a actuellement (juin 2017) presque 12000 milliards !

Sommes nous égalitaire face à cette création?

Nous sommes contraints d’utiliser une monnaie unique dont nous n’avons pas accepté les règles, sur laquelle nous n’avons aucun contrôle: ni sur sa création, ni sur sa distribution. L’accès à cette monnaie créée prend la forme d’une lutte entre les individus. Pourquoi ne pouvons nous pas estimer, produire et échanger les valeurs dans un autre référentiel ?

Une monnaie qui corrige ces points est une monnaie libre.

Dans l’esprit des logiciels libres qui respectent les 4 libertés fondamentales, une monnaie est libre si elle respecte les 4 principes de la TRM (Théorie Relative de la Monnaie) développée par Stéphane Laborde :

La liberté de choisir son système monétaire : une monnaie libre ne s’impose pas, vous décidez de l’utiliser.

La liberté d’accès aux ressources : parce que nous devrions tous avoir accès aux ressources économiques et monétaires sans nuire aux autres : « Lorsque quelqu’un s’approprie un objet, il doit en rester suffisamment et en qualité aussi bonne en commun pour les autres ».

La liberté d’estimer et de produire de la valeur : la valeur est une notion relative à chaque individu, dans l’espace et dans le temps.

La liberté d’échanger « dans la monnaie » : pour échanger, comptabiliser, afficher ses prix dans la monnaie choisie.

Le mercredi 8 mars 2017 16h32 UTC+1, une monnaie libre a été lancée grâce au travail d’une poignée de développeurs et de contributeurs ayant fait aboutir un logiciel nommé Duniter un logiciel permettant la création de cette monnaie libre dénommée :

Ğ1

Prononcée « June »

Pour utiliser cette monnaie libre, chaque individu peut ouvrir un compte qui va lui permettre de réaliser des transactions.

Mais pour échanger il doit y avoir de la monnaie. D’où vient-elle ?

Cette monnaie n’est pas émise par une autorité ni par des banques privées, mais par l’ensemble des comptes de façon décentralisée, ne relevant d’aucun choix arbitraire, elle est créée et distribuée de façon automatique à l’ensemble des comptes quotidiennement et à parts égales, la quantité émise représentant un pourcentage de la monnaie déjà en circulation (la fraction distribuée est un Dividende Universel).

Afin d’éviter l’ouverture de multiples comptes par le même individu (ce qui désavantagerai le reste de la communauté…), un compte ne produit de la monnaie qu’après avoir été certifié par 5 personnes déjà membres, les 5 certifications doivent être recueillies en moins de 2 mois à partir du jour de la demande d’adhésion. Le compte certifié obtient un stock de 100 certifications.

Il est important de comprendre que les monnaies libres créées sous Duniter sont des monnaies «décentralisées», il n’y a pas d’autorité de confiance, de hiérarchie. Ici, l’individu choisi lui-même les gens à qui il décide de faire confiance, qui à leur tour décident de faire confiance… ce qui va créer un maillage entre les individus appelé une toile de confiance (web of trust, w.o.t).

Il est donc important de connaître la personne que vous certifiez, et de s’assurer qu’elle a étudié et accepté la Licence Ğ1, votre propre responsabilité de membre est engagée dans ce processus envers les autres membres de la toile de confiance. Pour aller plus loin et être plus technique, il faut quand même ajouter que les 5 certifications ne sont pas le seul contrôle à l’entrée de la toile, en effet, afin de ne pas voir cette toile « s’étirer » et des groupes d’individus « s’isoler », les entrants ne peuvent pas être à plus de 5 « pas » de 80% des membres référents, (tout membre devient référent lorsqu’il atteint 3 certifications réciproques, ce nombre augmentant avec le nombre de membre total).

Le Dividende Universel croît dans le temps selon des règles précises permettant aux membres d’obtenir une quantité égale de monnaie sur la période d’une demie vie (40 ans), peu importe le moment où ils intègrent la monnaie.

Toutes les informations telles que : transactions, certifications, nouveaux entrants, sortants… sont enregistrées dans une base historisée, partagée et infalsifiable, constituée de « blocs de données » appeler une BlockChain.

Cette base de données n’est pas centralisée non plus, il suffit d’installer Duniter et de se synchroniser avec les autres « nœuds » du réseau (un nœud correspond à chaque utilisateur de Duniter synchronisé au réseau) pour en avoir une copie à jour en permanence sur son ordinateur. De surcroît, un « nœud membre » participe à l’écriture des blocs de données, et donc à la vie de la monnaie.

Pour créer un compte et effectuer des transactions, vous pouvez utiliser Cesium disponible en 3 versions : un logiciel à installer sur votre ordinateur, une application Android à télécharger sur votre «smart-phone» et une page internet disponible à tout moment. Il existe également un autre logiciel : Sakia et un client en ligne de commande : Silkaj.

Pour résumer : avec une monnaie libre, nous reprenons le contrôle de la création monétaire puisque nous décidons d’utiliser cette monnaie, les règles qui régissent la création et la distribution de cette monnaie sont publiques et absolument transparentes, chaque membre perçoit une part égale de cette création monétaire de façon symétrique dans l’espace et dans le temps, l’endroit et le moment où vous rejoigniez cette monnaie n’a pas d’importance.

Reprenons le contrôle !

Nayya

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *